SPÉCIALE RENOUVEAU

 "Printemps"Huile de Jean Geeraert
http://membres.multimania.fr/mespassionspourvous3/

 

 

Photo de Pierre Coutreau
http://pierre.coutreau.free.fr

 

*L'INDRE*

 

Je suis l’Indre jolie, nonchalante, sereine,
Enlaçant tendrement l’accueillante Touraine,
Qui  fière de ses bois, ses clochers, ses châteaux,
Les laisse refléter au miroir de mes eaux.

Je suis à ce qu’on dit une rivière sage.
Pourtant, certains hivers, noyant le paysage,
D’humeur un peu folâtre, et bravant l’interdit,
Je vagabonde un brin en sortant de mon lit.

Mais printemps revenu, aux premières lueurs,
Alors que le soleil déchire l’aube grise,
Assis sur leurs pliants, mes amis les pêcheurs
Viennent tremper le fil dans l’onde qui s’irise.

J’héberge volontiers canards et poules d’eau.
J’offre des abris sûrs aux petits de l’oiseau,
De l’effronté coucou, j’ai le premier appel.
Je capture les nues qui passent dans le ciel.

Je suis collier d’argent au cou de la Touraine,
Harpe des matins clairs sous le vent de l'été,
Je suis l’Indre jolie, nonchalante, sereine,
Je suis passé, présent, je suis l’éternité.

Photo de Pierre Coutreau
http://pierre.coutreau.free.fr

 

Renée Jeanne Mignard

"Floraison" Pastel de Jean Geeraert
http://membres.multimania.fr/mespassionspourvous3/

 

*RENOUVEAU*

 

S’en revient le printemps,
Magie de l’aube claire,
Du réveil de la terre,
Des brumes à plein temps,

Dans le jardin déjà
Sont nés la pâquerette,
La douce violette,
L’odorant seringa.

Parterre diapré,
Lumineuse présence,
Fleurs de la renaissance,
Reposant sur le pré.

Jonquille canari,
Jacinthe, cinéraire,
Narcisse, primevère,
Tulipe, muscari.

L’arbre que le très haut
Priva de sa parure,
Tend sa verte ramure
Aux petits de l’oiseau.

Murmure du ruisseau,
Doux écrins de verdure,
C’est toute la nature
Qui dit le renouveau.

Que de grâces, printemps,
Nous avons à te rendre
Quand l’avril au cœur tendre
Ensoleille le temps.

Haut dans le ciel serein
Aux couleurs d’aquarelles
Dansent les hirondelles.
Il fera beau demain.

"Le coin perdu" Oeuvre de Rose Levesque
www.rose-levesque.com

 

Renée Jeanne Mignard

Jacinthe Pink Pearl
Photo de Dominique Bonavita

 

*SONNET AU PRINTEMPS*

 

L’âpre et trop long hiver à regret déménage,
Emportant avec lui bourrasques et frimas.
La neige hier encor alourdissait nos pas,
Emmitouflait les toits, le clocher du village.

Aujourd’hui le printemps refait  le paysage,
Reverdit les bosquets, repeint les acacias.
Il habille de blanc les fleurs des seringas.
Le ciel a les yeux bleus, tout bleus, sans un nuage.

Regardez. Prenez part à la belle aventure.
Pour les yeux éblouis, c’est toute la nature
Qui offre sa beauté en ce jour de l’avril.

Ecoutez. Dans les bois, dans les nids, au parterre,
Alors que le soleil s’en revient de l’exil,
Oyez ce chant d’amour au printemps de la terre.

Pensée Wittrokiana Photo de Domijnique Bonavita
http://antidotes.over-blog.com/

 

Renée Jeanne Mignard

"Au mois de mai" Huile de Rose Levesque
www.rose-levesque.com

 

*LE JOLI MAI*

 

Le voilà revenu, le joli mois de mai,
Qui commence ses jours par le brin de muguet
Que chacun veut offrir comme porte-bonheur.
Car il paraît, dit-on, que l’odorante fleur
Que l’on s’en va cueillir un beau jour de printemps
Nous apporte aussitôt la chance pour longtemps.
Et même s’il est vrai qu’on n’y croit qu’à demi,
Tout le monde a le droit de rêver, c’est permis.

Le voilà revenu le joli mois de mai,
Avec tous les plaisirs que le ciel nous promet.
Le vol vif et léger de la douce hirondelle,
De l’avril renaissant messagère fidèle.
Le claironnant appel du coucou très futé
Qui dépose ses œufs dans le nid d’à côté.
Les oiseaux saluant le jour qu’ils voient encore,
Vocalisant sans fin dès que pointe l’aurore.

Le jardin refleuri, l’odeur des seringas,
La brise chuchotant dans les grands acacias.
Le pêcheur installé au bord de la rivière,
Les canards barbotant, secouant leur derrière.
Promesse de la rose et de l’été serein,
Balades nez au vent sur le petit chemin.
Le soleil dispensant sa lumière dorée,
Le matin bleu d’azur et la longue soirée.

Tout ce que sans compter peut offrir la nature,
A qui sait l’observer, et l’aimer sans mesure,
Qui sait apprécier les cadeaux qu’elle fait,
Quand voilà revenu le joli mois de mai.

 "Tulipes" Aquarelle de Renée Clerc
http://www.le-monde-de-renee.com

 

Renée Jeanne Mignard

"Printemps" Oeuvre hildegarde Carle
http://sites.rapidus.net/hildeg/

 

*HAÏCUS DE PRINTEMPS*

 

un petit crocus
vient de s’ouvrir à la vie
cadeau de l’avril

revient  l’hirondelle
vole vers des cieux cléments
aux douces aurores

la mésange bleue
a volé un pan de ciel
pour s’en revêtir

un merle là-bas
tache noire sur le pré
lutte avec un ver

de ce frais bouquet
une rose s’est enfuie
pour courir vers toi

l’averse d’avril
a joué à cache-cache
avec le soleil

un rire d’enfant
s’envole d’une croisée
bonheur infini

chante le coucou
qui a déposé ses œufs
dans le nid d’un autre

fleur du cerisier
tu te donnes sur la branche
à vingt papillons.

un petit bourgeon
montre le bout de son nez
sur le seringa

"Précurseur"Aquarelle de Renée Clerc
http://www.le-monde-de-renee.com

 

Renée Jeanne Mignard

"Sortie vers la lumière" Huile d'Emile Wouters
http://users.swing.be/aquabel/

 

*DÉRISION...SI...*

 

Si tu ne m’aimais plus, toi qui m’es infidèle,
Qui tel un papillon vole de cœur en cœur,
Si tu m’abandonnais pour partir avec elle,
Je brûlerais un cierge aux pieds du Saint Sauveur.

Je ne connaîtrais plus le chagrin de l’absence,
Les longues nuits sans toi à ne pas fermer l’oeil,
Les affres de la peur, la soif de ta présence,
J’aurais tiré un trait, j’en aurais fait mon deuil.

Je n’éprouverais plus l’amère solitude
Que je ne savais pas avant de te chérir.
Mon cœur retrouverait sa douce quiétude,
Tu ne serais plus là pour le faire souffrir.

Je n’aurais plus  ce tic de la lèvre qui tremble
Chaque fois que dehors je reconnais ton pas.
J’éviterais les lieux où nous allions ensemble.
Mais j’oublierais surtout la chaleur de tes bras.

Dans un grand feu de joie brûlerais tes messages.
Je ne t’écrirais plus de poèmes d’amour.
Je partirais là- bas, vers d’autres paysages,
N’ayant aucune envie d’attendre ton retour.

Ce que je te dis là t’a donné le sourire.
Te faire mon adieu, tu le sais, je pourrais.
Mais si je n’avais plus ni tes chants, ni ton rire,
Ni l’écho de ta voix, Dieu ! Que je m’ennuierais !

Si...

"Couple amoureux " Peinture sur soie d' Irène Gendron
www.cirda.com/

 

Renée Jeanne Mignard

Pastel de Jean Geeraert
http://membres.multimania.fr/mespassionspourvous3/

 

*LE RUISSEAU*

 

Dans le champêtre berceau
De la campagne fleurie,
Le joli petit ruisseau
Va dans la verte prairie.

Ses eaux  limpides et sages
Qui gazouillent doucement
Se parent de fleurs sauvages
Qu’il berce inlassablement.

La libellule légère
S’attarde sur un  roseau,
Le soir venu, la  bergère
Y fait boire son troupeau.

Autrefois, la lavandière,
Dans la rosée du matin,
Au courant de l’onde claire,
Rinçait son jupon de lin.

L’agnelet de La Fontaine,
Pauvre innocent égaré,
Sans craindre sa fin prochaine,
Pourrait s’y désaltérer.

Quand vient la fin de l’automne,
Quand décembre est décevant,
Son eau se ride et frissonne
Sous la morsure du vent.

Mais malgré le temps qui passe,
Les bons ou les mauvais jours,
Tout ce qui vit et trépasse,
Le ruisseau coule toujours

Même si son aventure
A la rivière prend fin,
Dans son berceau de verdure,
Il s’en va vers son destin.

"Les roseaux" Huile d'irène Gendron
www.cirda.com/   

 

Renée Jeanne Mignard

"On ne vit jamais pour rien" Aquarelle de Claudy
http://www.chezclaudy.com/

 

***TRIOLETS***

 

*DÉSAMOUR*

Un soir d’avril à la veillée
S’est éteint notre bel amour.
Tu l’as avoué sans détour,
Un soir d’avril à la veillée.
Près de la plage ensoleillée,
Tu m’as dit adieu sans retour,
Un soir d’avril  à la veillée
S’est éteint notre bel amour.

*RANCOEUR*

Mon bel amour n’est plus que cendre.
Je n’ai plus de soleil au cœur.
J’ai perdu le goût du bonheur.
Mon bel amour n’est plus que cendre.
En moi se fait encor entendre
L’écho de son rire moqueur.
Mon bel amour n’est plus que cendre.
Je n’ai plus de soleil au cœur.

*CONFUSE*

Je suis fâchée avec ma muse.
Elle m’a boudée cette nuit.
Son inspiration me fuit.
Je suis fâchée avec ma muse.
Ne dites rien qui ne m’amuse,
Il est dans mon cœur tant d’ennui.
Je suis fâchée avec ma muse.
Elle m’a boudée cette nuit.

"Plénitude" Aquarelle de  Renée Clerc
http://www.le-monde-de-renee.com

 

Renée Jeanne Mignard

"Coucher de soleil" Acrylique de Pierre Coutreau
http://pierre.coutreau.free.fr

 

*LE POÈME OUBLIÉ*

 

J'aimerais retrouver le poème oublié
Que j'avais composé, il y a bien longtemps,
Quand mes yeux  éblouis, mon coeur émerveillé,
Découvraient les trésors d'un lumineux printemps.

C'était le temps béni des amours romantiques,
Des rêves insensés, des candides émois,
Des langueurs de Musset, des envolées lyriques.
Nous refaisions le monde autour d'un feu de bois.

Nos desseins étaient purs, noble était notre envie.
La foi était en nous, foi dans notre avenir.
Mon poème disait notre soif de la vie,
L'indéfectible espoir en notre devenir.

Il célébrait aussi, autant qu'il m'en souvienne,
La splendeur de l'aurore et du soleil couchant.
Pourquoi a t-il fallu que mon coeur ne retienne
Aucun alexandrin de cet hymne touchant.

Temps, tu  l'as emporté, chassé de ma mémoire,
Enfoui au plus profond de ton grand sablier.
Pourtant, un court instant, il m'avait plu de croire
Que j'avais retrouvé le poème oublié.

"Poème  en vert" Aquarelle de Béa
 www.jardindebea.be

 

Renée Jeanne Mignard

"Petit oiseau deviendra grand"Aquarelle de Claudy
http://www.chezclaudy.com/

 

ESCAPADE PRINTANIÈRE

POÈME SANS "U" (LIPOGRAMME)

 

Viens, donne-moi la main, faisons cette balade
Dont je parlais hier, devant l’âtre embrasé.
Le soleil tôt levé invite à l’escapade,
L’air sent bon ce matin, le vent s’est apaisé.

Le jardin boit encor les larmes de rosée,
Emperlant le lilas, le gazon, le verger.
Revient alors l’émoi de la caresse, osée,
Calmant ma soif de toi, dont je sais le danger.

Vois, des paillettes d’or embrasent la rivière,
Ses berges tant aimées reconnaissent nos pas.
Prêt à vocaliser l’idylle printanière,
Le pinson s’est perché, il s’agite là-bas.

Viens, donne-moi la main, belle est la promenade,
Sans penser à demain, rêvons à l'avenir.
Rentrons à la maison. Après notre escapade,
Il restera encor tant de joies à venir.

"Quelques gouttes de nectar" Aquarelle de Claudy
http://www.chezclaudy.com/

 

Renée Jeanne Mignard

"Tulipes"Aquarelle de Béa

www.jardindebea.be

                         

"Le seringa de mon jardin"
Photo de Renée Jeanne

"Ma rose en mai"
Photo de Renée Jeanne

 

Mes sincères remerciements à vous, amies et amis, qui enjolivez mes poèmes avec vos oeuvres. Je vous souhaite un heureux printemps et je vous embrasse.

"La pierre sacrée", la musique qui accompagne cette page, est de Michel Pépé....
www.michelpepe.com

 

 

***Important***

Les poèmes de Renée Jeanne Mignard sont la propriété de l'auteur. Tout usage quel qu'il soit est interdit sans son approbation. Toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite sans le consentement de l’auteur ou des ayants droit est illicite et constitue un délit de contrefaçon passible de 3 ans de prison et 300.000 euros d’amende. (Code de la propriété intellectuelle)Loi du 11 mars 1957.

© Copyright Conception René Jeanne Mignard tous droits réservés

 

© Copyright Conception Le Sablier tous droits réservés

Suspiro  Creations